Les outils d’information sont une solution prometteuse pour mieux sensibiliser les patients et les médecins. La prise de décision partagée est un processus décisionnel où le médecin et l’usager partagent des informations issues des données probantes pour évaluer toutes les options diagnostiques et thérapeutiques possibles, identifier les priorités de l’usager, délibérer ensemble et finalement, décider conjointement de la meilleure prise en charge.

Dans le cas des infections des voies respiratoires supérieures (IVRS) aiguës telles que l’otite moyenne, la rhinosinusite, la pharyngite et la bronchite aiguë représentent jusqu’à 10 % des raisons de consultation aux urgences (1). Plusieurs études ont documenté que ces infections sont surtout virale, donc elles se guérissent d’elles-mêmes.

Bien que l'antibiothérapie soit inutile dans le traitement d’IVRS virales, le recours à cette pratique est encore largement répandu auprès des cliniciens d’Amérique du Nord (2). La prise inappropriée d’antibiotiques est associée à la résistance aux antibiotiques, à un risque plus élevé d’effets secondaires et à un plus haut taux de réadmission (3). C’est un problème majeur de santé publique (4)(5).

Le programme Decision+2 est efficace pour réduire l’antibiothérapie dans le traitement des IVRS, sans augmenter les complications associées (6). Son applicabilité aux urgences, qui sont des environnements chaotiques où l'achalandage est élevé et la pression forte, n’avait pas été étudiée (7).

Un design centré sur l’utilisateur ayant impliqué 18 patients, plusieurs urgentologues de l’Hôtel-Dieu de Lévis et du CHUL et des designers graphiques de l’Université Laval, a permis d’adapter l’outil d’aide à la décision du programme Decision+2 aux urgences. Il est d’ailleurs utilisable dans tous les milieux de soins.

Téléchargez l'outil

Chercheurs

  • Jean-Simon Létourneau, médecin résident en médecine d’urgence spécialisée, Université Laval
  • Patrick Archambault, urgentologue-intensiviste, CISSS de Chaudière-Appalaches
  • Simon Berthelot, urgentologue, CHU de Québec – Université Laval site CHUL
  • Michel Cauchon, professeur titulaire, Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université Laval
  • France Légaré, professeure titulaire, Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université Laval
  • Jeannot Dumaresq, spécialiste en microbiologie médicale et infectiologie CISSS de Chaudière-Appalaches
  • Conseillers scientifiques : Annie LeBlanc, Michel Cauchon et Holly Witteman, Université Laval
  • Design graphique : Eric Kavanagh PhD, Myriam Brunet-Gauthier et Gabrielle Cyr, Université Laval
  • Collecte de données : Ariane Plaisance et Félix-Antoine Fortier, Université Laval CISSS de Chaudière-Appalaches
  • Coordonnatrice de recherche : Maude Dionne, CISSS de Chaudière-Appalaches

Bibliographie

Hing E, Cherry DK, Woodwell DA. National Ambulatory Medical Care Survey: 2004 summary. Adv Data. 2006 Jun 23;(374):1–33

Murphy - Journal of Emergency Medicine RA, 2016. Prevalence of Inappropriate Antibiotic Prescriptions Among US Ambulatory Care Visits, 2010-2011. jem-journal.com [Internet]. 2016; Available from: www.jem-journal.com/article/S0736-4679 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

(16)30470-X/abstractLlor C, Bjerrum L. Antimicrobial resistance: risk associated with antibiotic overuse and initiatives to reduce the problem. Ther Adv Drug Saf. 2014 Dec;5(6):229–41.

Opatowski M, Cosker K, Brun-Buisson C, Tuppin P, Salomon J, Watier L. Résistance bactérienne aux antibiotiques, apport du PMSI. Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique. 2017 Mar 1;65(Supplement 1):S12.

Ventola CL. The antibiotic resistance crisis: part 1: causes and threats. P T. 2015 Apr;40(4):277–83.

Legare F, Guerrier M, Nadeau C, Rheaume C, Turcotte S, Labrecque M. Impact of DECISION + 2 on patient and physician assessment of shared decision making implementation in the context of antibiotics use for acute respiratory infections. Implement Sci. 2013;8:144.

Nugus P, Forero R. Understanding interdepartmental and organizational work in the emergency department: an ethnographic approach. Int Emerg Nurs. 2011 Apr;19(2):69–74.

Partager